• Non classé
  • 2

[LEO] La bataille pour l’orbite basse

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Anonyme dit :

    Décidément je ne comprends pas Virgin Galatic. Pour deux raisons : vouloir faire un vol sub orbital habité avec une fusée-avion c'est d'une extrême dangerosité lors de la ré-entrée dans l'atmosphère. Et… vouloir lancer lancé une charge en LEO, c'est-à-dire à 7,5km/s en partant d'un avion qui va à… 0,3km/s est juste une idée de novice.
    C'est se compliquer la vie pour rien. Il fallait jouer à Kerbal avant de faire de la conception 🙂

  2. Eric dit :

    Un vol suborbital n'est pas nécessairement très dangereux car la parabole au-dessus de l'atmosphère est relativement courte, de l'ordre de quelques minutes d'apesanteur pour les "touristes". De plus, la vitesse des véhicules en suborbital atteindra environ Mach 3,5 au maximum (ce qui est beaucoup mais beaucoup moins qu'une rentrée d'orbite).

    Quant à la charge en LEO depuis un avion, ça fonctionne avec la fusée Pegasus, et il y a l'avantage certain de faire décoller la fusée sans avoir à traverser les couches les plus denses de l'atmosphère: les moteurs fusées y sont plus efficaces. Après, c'est certain niveau vitesse ça ne règle pas grand chose. Dans Kerbal, il vaut mieux (c'est mon avis uniquement) soit opter pour une fusée classique, soit faire un vrai avion orbital : le compromis suborbital, il ne sert pas à grand chose.

Laisser un commentaire