• Non classé
  • 4

[Fusée] La Delta IV

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Encore un très bon article, merci de nous le faire partager.

    Vous dites que la version Heavy est très différente, pourriez-vous détailler? Il me semblait que pour le premier étage, c'était les mêmes CBC que la version classique qui était utilisés.

  2. Eric dit :

    En effet du point de vue matériel, les composants sont identiques entre la version médium et la Heavy. Pour autant les CBC sont spécialement pré-disposés pour la Heavy avec un logiciel de vol très différent, et un profil d'accélérations tout aussi spécifique (pleine puissance pour les boosters auxiliaires au décollage, puis ralentissement et de nouveau à fond pour terminer leur action avant le core central). Les CBC ne sont donc pas vraiment interchangeables.

    Cependant je crois que dans la tournure de phrase que j'ai employé, je me référais surtout à ses capacités: les profils de missions et les emplois ne sont pas les mêmes entre Delta IV Medium et Heavy. Cette dernière reste la plus puissante au monde actuellement et si elles portent le même nom, ce sont deux fusées qui ne doivent pas évoquer la même chose.

    Pour la Heavy je me réjouis d'en voir une en mai de cette année 🙂

  3. Merci pour l'explication, j'avais effectivement interprété différemment votre phrase mais rien de grave.

    Et effectivement, vivement le prochain décollage de ce lanceur qui est pour moi le plus impressionnant à voir décoller actuellement même si la taille de la boule de feu produite à l'allumage des moteurs à été considérablement réduite depuis les premiers vols avec la modification de la séquence d'allumage des 3 moteurs. Les premiers décollages où les CBCs étaient complètement noircis voir en feu à certains endroits étaient presque inquiétants 🙂

  4. Eric dit :

    La plupart des lancements avec moteurs cryogéniques sont inquiétants, le temps que le moteur atteigne sa pleine puissance. Les flammes de la Delta IV sont impressionnantes (médium et heavy), mais j'ai aussi le souvenir de quelques Ariane 5 complètement cachées par les flammes (surtout de nuit, le temps de voir le lanceur émerger du "feu", on se pose parfois la question).

Laisser un commentaire