[Orbite] L’évolution rapide des satellites

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. L'orbite géostationnaire coûte cher à atteindre. Les satellites se miniaturisants (cubesats, satellites de quelques centaines de kilos), je pense que les constellations à basse altitude prendront le pas sur les gros géostationnaires (sauf peut-être pour quelques services). Avantage supplémentaire: pas de coûts énorme de désorbitation. Si le prototype du moteur ionique alimenté par l'atmosphère devient une réalité, il y a là de quoi donner des arguments supplémentaires. D'ailleurs un pti papier sur les sujets des moteurs "électriques" me ferait grandement plaisir 🙂

  2. Eric dit :

    L'orbite basse a beaucoup d'avantages, mais est difficile à couvrir correctement, et ça coûtera cher à mettre en place. Et il reste toujours le problème d'un syndrome de Kessler en cas de collision sur une constellation importante.

    Les moteurs électriques alimentés par l'atmosphère, s'ils deviennent un jour réalité, sont encore bien loin, par contre. Et il est possible que je trouve une occasion pour un post sur de l'électrique. En attendant je vous redirige vers la petite fiche du CNES. Elle est très bien, c'est moi qui l'ai rédigée :p
    https://satellites-electriques.cnes.fr/fr/satellites-electriques-0

Laisser un commentaire