[Europe] Des bâtons dans les roues

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. jonny-joX dit :

    La Russie n’était vraiment pas intérréssé de prendre un ticket dans OneWeb (après la faillite) ? C’est un client potentiellement non-négligeable pour leurs lanceurs et potentiellement stratégique (même si assis sur le siège à coté des UK, il pouvait y avoir des divergence de vues). Il n’empêche qu’avec leurs ressources pétrolières et de gaz (dont, certe, les cours sont un peu bas aujourd’hui mais bon) ainsi que la forte présence de l’état Russe, il aurait surement pu débloquer un petit chèque ?

    • Eric dit :

      Non la Russie voit d’un bon oeil OneWeb mais uniquement côté lanceurs. Il me semble qu’ils n’ont même jamais autorisé l’infrastructure au sol pour communiquer avec les satellites (attribution des fréquences) car ça restait un projet géré par des américains et européens.
      En plus la Russie prépare sa constellation publique Sfera, qui vise aussi à connecter les territoires (mais pas que).

      Enfin, oui, il faut du temps pour produire une Ariane 5, environ 2 ans tout compris (et une campagne de 5 à 6 semaines à Kourou), en sachant que pour économiser les européens lancent des commandes importantes. La toute dernière commande de 10 Ariane 5 remonte, si je me souviens bien, à début 2019.

  2. jonny-joX dit :

    Et pour info, il faut longtemps pour fabriquer une Ariane 5 ? Ce sera différent pour n°6 ? Par ce que j’ai l’impression (peut-être trompeuse mais bon) que pour la F9, ils leur suffit de claquer des doigts et il y en a une de dispo dans la journée.

Laisser un commentaire